Ateliers DIY chez l’habitant, c’est parti !

Par défaut

Samedi dernier 10 mars, nous étions 4 femmes, toute génération représentée, réunies à Lans en Vercors à l’initiative de Vert&Co pour tenter l’expérience de réaliser une crème hydratante, nous mêmes, en mélangeant quelques ingrédients simples et naturels à l’aide d’une casserole et d’un fouet.

« Pourquoi faire… ? »

D’abord, pour être absolument sûr qu’on ne tartinera aucune saleté sur notre peau de pêche : elle a besoin de soin, et non de conservateur, de colorant, d’allergènes, de perturbateurs endocriniens, d’alcool ou de microbilles plastiques, qui servent les intérêts des marques et non les nôtres, et se retrouvent dans la flotte après la douche, alors que les poissons n’aiment pas ça.

Ensuite, parce qu’on en a marre d’acheter une fortune des pots de crème qui contiennent deux fois plus de déchets que de produit, quand on comptabilise la boîte, le mode d’emploi, le pot, son couvercle, son sous-couvercle… sans compter la pub.

Et enfin, parce qu’on a toutes envie d’agir pour sauver la planète, que c’est Vert&Co qui s’en occupe dans le Vercors, que c’était son premier atelier, et qu’on voulait que ça marche !

« Comment qu’on a fait… ? »

Dominique nous a d’abord expliqué le topo : il s’agit d’une crème basique de type « émulsion », exactement comme la mayonnaise.

On va chercher, donc, à la faire « prendre », sans qu’elle soit trop grasse.

On met de l’eau (issue d’une distillation de fleur : nous avions ici de l’eau de lavande), de l’huile (à choisir en fonction de son type de peau), et quelques copeaux de cire d’abeille, dans un verre.

Puis on fait chauffer au bain marie à une température idéale (qu’on ne dévoilera pas ici histoire de garder un peu de suspens ).

Puis on fouette assez longuement.

Quelques gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse ou de citron sont ajoutées à la fin, pour conserver notre crème au top durant quelques semaines.

Le tour est joué !

 

« Et ça a donné quoi… ? »

Durant l’atelier, nous avons réalisé 3 pots de crème, avec des huiles différentes.

Xénia est arrivée en tête du TOP 3 des crèmes, avec une texture des plus onctueuses…

Katelyne et Sylviane ont obtenu une crème moins dense, de type « lait hydratant » idéal pour l’hydratation du corps.

Pour la crème comme pour tout, on s’améliore avec l’expérience : pour un coup d’essai, c’était, somme toute, parfait.

Et surtout, c’était une expérience conviviale des plus réussies !

Vert&Co a donc décidé de planifier d’autres atelier DIY chez l’habitant.

 

« Demandez le programme ! »

Samedi 7 avril de 10h à 12h chez Xénia à St Nizier “Fabriquer sa barre de céréales et visite d’une maison zéro déchet”

Samedi 5 mai de 10h à 12h chez Katelyne à Lans en Vercors “Faire des cookies avec du pain dur”

Pensez à vous inscrire (les places sont limitées) en envoyant un mail à contact@verteco.org

Intéressé pour organiser un atelier chez vous ? Contactez-nous !

 

Si vous êtes déçu d’avoir loupé l’atelier « crème hydratante », sachez qu’il sera redonné par Vert&Co dans le cadre de la Semaine contre les Pesticides, organisé à la CCMV le vendredi 30 mars, de 18h à 19h30.

 

5 réflexions au sujet de « Ateliers DIY chez l’habitant, c’est parti ! »

  1. gwen

    et pour celles qui ne sont pas dans le Vercors, on obtient la recette precise comment? Moi aussi j’en ai marre d’acheter des cremes hors de prix et pleines de cochonneries!

    • Katelyne

      Et Hop !
      Ingrédients :
      3 cl d’eau de fleur (par ex de l’eau de lavande)
      2,25 cl d’huile
      1g (1 cc rase) de copeaux de cire d’abeille
      Quelques gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse, ou de citron

      Méthode :
      Mettre l’eau, l’huile et la cire dans un verre.
      Chauffer le verre au bain-marie jusqu’à une température de 65° (température de fusion de la cire).
      Quand le contenu du verre est à bonne température, le poser dans un bol d’eau froide et le battre durant plusieurs minutes au batteur à 1 fouet.
      Quand elle est bien prise, ajouter quelques gouttes d’extrait de pamplemousse ou de citron.
      Verser dans un petit pot très propre. Il est inutile de mettre la crème au frigo

      On attend les photos maintenant 😉

  2. SYLVIANE

    Je suis très contente d’avoir participé à cette fabrication ! Et j’aime beaucoup ma crème. Facile à faire , et surtout ensemble, ça écarte l’inquiétude de rater son coup ! Nous avons décidé de refaire cet atelier quand nos crèmes seront épuisées. 3 mois théorique de conservation mais avec cette petite quantité, nous n’allons assurément pas dépasser la limite ! Et étonnamment, je n’en prends pas beaucoup à la fois ! Je n’en ai pas pris pour mettre sur les mains encore mais je vais le faire …

    • Dominique

      On peut l’utiliser partout, Sylviane, c’est une formule toute douce. Prêter attention quand même à la réaction de la peau si tu as ajouté des HE. Je suis très contente que cette crème te plaise !

Répondre à Dominique Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *