Internet : réduire notre empreinte carbone

Par défaut

Sans le savoir nos habitudes sur Internet ont un lourd impact environnemental. Savez-vous que l’utilisation d’Internet émet plus de CO2 que le trafic aérien mondial ? Si Internet était un pays il serait le 3ème plus gros pollueur au monde derrière la Chine et les Etats-Unis.

Vendredi 25 octobre de 18h30 à 19h30 : Atelier “Décoder pour comprendre et agir : Pourquoi nos e-mails polluent ? et comment faire pour en minimiser l’impact ?” aux Comptoirs à Lans. Accès libre sur inscription.

De la fabrication à l’utilisation, l’impact des appareils numériques ( ordinateur, tablettes, smartphones…) sur l’environnement est important. En tant qu’internaute nous pouvons agir efficacement et simplement pour réduire notre empreinte carbone numérique.

A cause de son utilisation numérique, 1 salarié français émet en 1 an l’équivalent de 360 kg de CO2 soit un aller simple entre Paris et Istambul, mais aussi 3460 kwh d’électricité soit l’équivalent de 80 ampoules basse consommation allumées 8h par jour pendant 220 jours ! et 5000 L d’eau soit 555 packs de 6 bouteilles !

Il y a 3 postes principaux où nous pouvons facilement agir :

  1. Nos mails
  2. Le stockage de nos données
  3. Nos recherches en ligne

>> Nos mails

Envoyer un mail, transférer ou répondre à un message… Autant de banals clics qui génèrent pourtant une quantité non négligeable d’émissions de CO2. En 1h sont échangés à travers le monde de 8 à 10 milliards d’emails (hors spam). En moyenne en France, chaque salarié envoie 33 mails. Mais savez-vous que l’envoi de 33 e-mails d’1 Mo à 2 destinataires par jour et par personne génère annuellement des émissions équivalentes à 180 kg de CO2, soit l’équivalent de plus de… 1 000 km parcourus en voiture !

Actions :

  • Échangez de vive voix ou par téléphone. Si l’email est inévitable, ciblez les destinataires et optimisez la taille de la PJ ou mettez votre PJ sur un cloud que vous supprimerez rapidement.
  • Une boîte mails régulièrement nettoyée permet de réduire le stockage sur les centres de données, classez vos mails par dossier afin de les traiter plus facilement. Des logiciels existent pour faciliter ce nettoyage comme Thunderbird.
  • N’archivez que les mails importants de préférence en utilisant un libellé.
  • 93 mails non lus ?? s’ils datent de plus d’un mois, supprimez-les, il y a peu de chance que vous preniez le temps d’y revenir…
  • Désabonnez vous de newsletters et notifications que vous ne lisez pas
  • Ne conservez pas : 
    • les promotions
    • les notifications
    • tous les mails non importants
    • les mails avec des PJ

>> Le stockage

 Aujourd’hui une partie de nos données est stockée sur des “cloud”, c’est bien ça allège notre PC voire cela nous assure une copie de sécurité, mais savez-vous que ces stockages demandent énormément d’énergie ?

Nos données sont stockées dans des data centers, des sortes de gros entrepôts regroupant diverses installations informatiques chargées de stocker et de distribuer en permanence nos données à travers le monde. De l’extraction des minerais à la consommation d’énergie, la fabrication de ces data centers est très polluante et son utilisation également. 1 data center moyen consomme l’équivalent de la consommation de 3000 foyers américains.

Actions :

  • On vide, on fait du tri, on ne garde que l’essentiel sur le cloud.
  • Lorsque l’on utilise le cloud pour envoyer un document on pense à le supprimeaprès ou encore mieux on demande au destinataire de le faire.

>> Les recherches en ligne

En plus de l’impact sur le stockage de nos données personnelles, savez-vous que les recherches sur Internet ont un impact conséquent sur notre planète ? Avec les 949 recherches Internet que nous faisons chaque année en moyenne nous générons 287600 tonnes équivalent co2 soit l’énergie nécessaire pour parcourir 1,5 million de kilomètres en voiture !

Actions :

  • Les favoris, les favoris et les favoris !
  • Tapez directement l’URL dans la barre de recherche (en plus l’autocompletion vous facilite la tâche)
  • On utilise Lilo ou écosia, des moteurs de recherche qui compensent ses émissions carbone via des projets environnementaux tout en protégeant votre vie privée.

Source : Ademe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *