Marché aux fleurs à Lans le dimanche 19 mai !

Par défaut

C’est la saison des marchés aux fleurs…

…l’occasion de passer nous voir sur la place du marché à Lans en Vercors au stand Vert&Co ce dimanche 19 mai entre 9h et 18h !

On vous propose:

  • des conseils pour le compostage domestique et à la gestion des déchets verts au jardin
  • un espace d’échange de plantes
  • une grainothèque !

COMPOSTONS ! 11 mai 10h-12h – Villard de Lans

Par défaut

Vous vous demandez comment se gère un site de compostage de quartier ? Vous vous posez des questions sur le compostage tout court ? Venez discuter avec les responsables Compost de Vert&Co et une référente de site. Et à l’occasion, vous pourrez participer en donnant un coup de main 

Rendez-vous à l’entrée de la résidence l’Essarton à Villard de lans, le samedi 11 mai de 10h à 12h, entre le centre médical et le rond-point de Bois Barbu. On finira par un petit verre de jus !

Pour plus d’info : compost@verteco.org

(événement dans le cadre de la mission de suivi des sites de compostage collectifs confié par la CCMV à Vert&co, et soutenu par l’ADEME)

Patience au jardin

Par défaut

31 mars 2019, température du sol à 20cm de profondeur : 6 degrés, température de l’air à l’ombre 20 degrés à 15h.

La température de la terre est un critère important à prendre en compte pour semer vos fleurs, vos légumes ou planter les plantes vivaces, les arbustes et les arbres au jardin. Une température idéale du sol c’est l’assurance d’une bonne germination ou d’une bonne reprise des végétaux plantés.

la suite…

Vert&Co reprend le suivi des sites de compostage collectifs sur le territoire !

Par défaut

Voilà deux mois qu’Eric et Dorothée sillonnent les sites de compostage collectifs du territoire des Quatre Montagnes à la rencontre des hommes et des femmes qui en prennent soin. Car – oui ! – un site de compostage n’est pas une benne à bio-déchets, c’est un concentré de vie (vers, micro-organismes, bactéries) dont l’équilibre est à respecter pour qu’il décompose correctement les matières organiques que nous lui fournissons.

Sur la petite trentaine de sites de compostage collectifs installés par la CCMV, il existe 4 sites partagés de quartier. Un des enjeux de 2019 est de les dynamiser !!

Vous habitez près des Essartons ou des Jeandiats à Villard de Lans ? près du Parc de la Madeleine à Autrans ? ou dans le quartier du Home à Lans en Vercors ?

Vous souhaitez rencontrer des voisins, mieux connaître la pratique de compostage, échanger autour de la gestion des déchets verts ou du jardinage ?

=> Prenez contact pour participer à la grande aventure du compostage: compost@verteco.org
=> Venez nous rejoindre sur le site de l’Essarton à Villard ce samedi 23 mars entre 10h et midi pour participer au transfert et discuter compost!

la suite…

Au jardin, jardinons tous au naturel !

Par défaut

Retrouvons-nous le samedi 9 mars à 10h aux Comptoirs de Vert&Co

Rencontre ouverte à tous

Préparons le printemps et la belle saison au jardin

Cette rencontre fera l’objet d’échanges :

  • Autour du jardin des comptoirs de Vert&Co :
    • Quels projets sur ce lieu ?
    • Comment ?
    • Avec Qui ?
    • Avec quoi ?
    • Quand ?
  • Programmation d’ateliers jardin :
    • Quels thèmes ?
    • Comment ?
    • Quand ?
  • En partenariat avec le jardin solidaire de la maison de santé

Vous êtes tous les bienvenus pour partager compétences ou envies d’apprendre.

Le compost en hiver, le gel, la neige, … la vie au ralenti…

Par défaut

C’est le moment creux du cycle annuel, l’activité de la faune du composteur diminue et commence alors une vie au ralenti pour passer ce cap hivernal.

En principe, le compost a besoin de chaleur pour faciliter la dégradation de la matière qui le constitue. Mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, réaliser un compost en période hivernale est tout à fait possible!

la suite…

«Bonne chute de neige, Pour la terre vaut fumier»

Par défaut

Cet adage populaire devrait vous rassurer quant aux faibles risques liés à la neige au jardin!

Une couche épaisse de neige poudreuse est une excellente protection contre le froid. Elle renferme une importante quantité d’air, un très mauvais conducteur. Le sol et les racines des plantes recouverts sont donc moins soumis aux chutes de températures et aux fortes gelées quand le ciel se dégage la nuit.

L’eau qui résulte de la fonte humidifie le sol en profondeur et les plantes souvent déshydratées par les gelées. Elle apporte aussi des faibles doses d’azote atmosphérique, capté par les flocons lors de leur formation dans les nuages.

Un petit rappel des exigences du jardin de montagne :

  • Lutter contre le froid : Il faudra planter des végétaux adaptés au climat.
  • Lutter contre l’eau stagnante : souvent l’eau stagnante au pied des plantes accentue l’effet du gel sur le système racinaire.
  • Installer des « chaufferettes » au pied des plantes les plus sensibles. Ces chaufferettes sont faites de cailloux plus ou moins gros qui emmagasinent la chaleur du jour et la restituent la nuit.
  • Lutter contre le dégel trop brusque : le dégel peut être, s’il est brusque et avec de grandes différences de température, aussi néfaste que le gel. Évitez donc aux plantes de plaine les plus fragiles d’être exposées au soleil levant.

Composteurs rencontrent Jardiniers…

Par défaut

Un petit mot sur le stand que nous avons tenu le 26 mai aux Geymonds à la jardinerie pour sensibiliser au compost et répondre aux questions sur cette pratique de réduction de nos ordures ménagères qui tient presque de la magie ! Ah non, c’est juste totalement naturel 🙂

En cette journée ensoleillée mais très ventée, pas mal de monde préparant leur jardinage… Bonne nouvelle, plus de la moitié de personnes rencontrées compostent déjà – en tas ou en composteur peu importe, l’essentiel étant de composter.  A ceux-là nous avons prodigué quelques conseils bien utiles selon leur usage de leur compost (engrais de jardin ou aucun usage du tout).

D’autres se sont montrés très intéressés par cette pratique simple, efficace, peu coûteuse, et naturelle. L’occasion de rappeler comment commander un composteur de la CCMV (à pré-commander sur leur site ici).

Et un grand merci à ceux qui se sont arrêté à notre stand, qui ont partagé eux aussi leur savoir, et pour certains d’avoir adhéré à Vert&co !!

Maîtresse, c’est quoi du compost ?

Par défaut

Une après-midi d’ateliers Grand Parcours de l’Eau pour les enfants prévue dans le cadre de la Semaine des Alternatives aux Pesticides sur le territoire des 4 Montagnes ? On ne pouvait pas laisser passer l’occasion de parler de Compost… surtout avec le beau composteur collectif de la CCMV à deux pas !

Alors me voilà ce vendredi 30 mars à expliquer à nos petits loulous (CM2 et CP de Villard de Lans et de Lans en Vercors) le cycle naturel des plantes qui – grâce à nos amis les vers de terre entre autres – transforme en humus la matière organique tombée au sol.

Quel est l’intérêt de l’humus ? C’est quoi de la matière organique ? Pourquoi vouloir recréer ce cycle naturel dans un composteur ? Est-ce que ça sent mauvais ? Est-ce que je peux toucher les vers de terre ? Est-ce que je dois tasser ou au contraire aérer ? Où est-ce qu’on trouve du broyat ? Autant de questions qu’ils ont pu poser et se poser par petits groupes. la suite…

Compostez avec Vert&Co, on vous guide !

Par défaut

Le savez-vous… ?

Un tiers (1/3) des déchets de notre territoire du Vercors est biodégradable !

Ça fait beaucoup.

Or la majeure partie de ces déchets part encore à la poubelle…

Et savez-vous ce qu’ils deviennent ?

D’abord, ils sont transportés à 80 km de notre Vercors, dans des gros camions, le genre qui pollue et qu’il faut doubler quand on va au travail.

Ensuite, ils subissent un traitement spécial pour limiter leur toxicité (vu que ce qui est dégradable se dégrade, n’est ce pas, et que cette dégradation produit des bactéries qui pourraient empoisonner l’eau ou la terre). Ce traitement a un coût.

Enfin, ils sont enfouis, avec tout le reste : plastiques, barquettes, papiers d’alu, et autres déchets non biodégradables. On met tout ça dans un grand trou. Et on n’y pense plus. Cette opération aussi est chère.

Le coût total est visible sur nos factures d’ordures ménagères, mais aussi sur le réchauffement climatique : émissions carbone du transport, du traitement, et émissions de méthane (un puissant gaz à effet de serre) tout au long des opérations. Ajoutons au tableau la pollution durable de la zone d’enfouissement.

Bref, c’est pas joli joli, tout ça. la suite…