Zoom sur la finance solidaire

Par défaut

En écho avec la programmation du 8 avril dernier, Francis nous propose un article sur ce sujet :

Avant de parler de finance éthique et solidaire, il convient de rappeler que la finance a un rôle économique majeur, puisqu’elle permet d’utiliser l’épargne des personnes ou des institutions qui en possèdent pour soutenir des entreprises qui ont besoin d’argent pour réaliser leurs projets. Hélas, on a vu que l’utilisation des fonds confiés aux banques était loin d’être vertueuse et qu’elles contribuaient notamment au réchauffement climatique via les actions qu’elles financent dans les énergies fossiles.

la suite…

La finance solidaire c’est quoi ?

Par défaut

Francis et Lucette, bénévoles de l’association mais aussi usagers et convaincus des alternatives à la finance traditionnelle, viennent présenter tout cela lors d’une visio le jeudi 8 avril de 19h à 20h.

Gratuit, en jauge réduite pour faciliter les échanges. 

Sur inscription à animation@verteco.org (pour recevoir le lien de la visio)

Au Programme :
– une présentation générale de la finance solidaire, du label finansol
– un quizz sur les banques
– une présentation de structures particulières : la Nef, les Cigales, Oiko Crédit, le CAIRN, enery citoyenne
– un échange avec les participants

—————————————————————————————————-

Pour aller + loin, voici des vidéos de présentation de différentes structures :

la suite…

Le cowork reprend aux Comptoirs Vert&Co

Par défaut

A partir de lundi 25 mai, vous pourrez de nouveau venir travailler aux Comptoirs. L’inscription doit se faire via l’outil de réservation Uto-Pic si vous êtes déjà venu sinon merci de nous envoyer un mail à coworking@verteco.org pour que l’on vous explique la marche à suivre ! Rdv sur la page Coworking aux Comptoirs pour plus d’info.

Nous avons pris les dispositions nécessaires pour vous recevoir en toute sécurité face au Covid-19.

la suite…

10 conseils pour réduire son empreinte numérique

Par défaut

Le confinement a permis au moins une chose positive : une baisse spectaculaire de la pollution. Comme quoi, tout est possible quand tout le monde s’y met et même en un temps record !

Ce bienfait est en partie dû à la diminution drastique des trajets pendulaires, entre la maison et le boulot, et par conséquent l’augmentation du télétravail. Moins de transports c’est moins d’émissions de gaz à effet de serre et une amélioration de la qualité de l’air, surtout dans les grandes villes.

Cependant, l’effet rebond, parce qu’il y en a un, c’est une augmentation de plus de 50% du trafic d’internet en France[1] dès la première semaine de confinement et en particulier une hausse des vidéos en ligne. Le numérique représente 4%[2] des émissions mondiales de gaz à effet de serre dont 47% dues aux équipements, 53% dues aux centres de données et infrastructures réseaux.

la suite…