Compostage collectif de proximité

Page

Le compostage collectif de proximité sur le territoire des 4 Montagnes est de la compétence de la CCMV. Depuis une dizaine d’années déjà, un programme d’installation de sites de compostage collectifs est mis en oeuvre, en partie subventionné par l’ADEME. Vert&Co est le nouveau prestataire de la CCMV sur le sujet depuis 2019.

Compostage de proximité – késako ?  C’est la solution locale la plus simple et la moins coûteuse de gestion des déchets organiques : avec quelques bons soins, les déchets sont compostés sur place, avec l’avantage de réduire leur transport, de produire un amendement naturel pour les sols, et d’être un support pédagogique à la transition.

Le compostage collectif permet de gérer de plus grands volumes que le compostage domestique. Généralement constitués de 3 bacs, ces sites nécessitent un soin particulier à l’apport de matières sèches, et un brassage régulier pour compenser les effets de tassement liés aux apports importants.

Très tôt identifiés comme un gisement de déchets organiques, une trentaine de centres de vacances, écoles et auberges-restaurants du territoire ont déjà un site de compostage en fonctionnement. L’enjeu pour Vert&Co est d’accompagner ces sites vers + de compostage : trier à toutes les saisons, à tous les repas, et tous les déchets – même avec de la viande.

Et côté “habitants” ? Le constat aujourd’hui est qu’une partie croissante de la population – qu’elle soit résidente à l’année ou de passage – a entendu parler du compostage et souhaite composter !

Des copropriétés s’organisent pour demander à la CCMV, puis gérer un site de compostage qui leur est propre. L’entretien du compost en groupe favorise le lien social entre les habitants, et le compost mûr est utilisé sur les espaces verts partagés ou un potager. Vert&Co est à leur écoute pour établir un diagnostic de départ, former les référents et aider à l’organisation des tâches dans le groupe.

Reste les sites de compostage de quartier, ouverts à tous les habitants, résidents temporaires et touristes de passage. 5 sites de quartier existent sur le territoire : le jardin de la CCMV, le jardin collectif Agopop (Jeandiats) et l’Essarton à Villard ; le Parc de la Madeleine à Autrans ; et depuis peu au centre-village de Méaudre. Les biodéchets amenés sur ces sites historiques sont passés de moins de 5 tonnes en 2017 à plus de 7 tonnes en 2020 ! et dépassent le dimensionnement prévu initialement… Installé en juillet 2020, le site de Méaudre, derrière la mairie, permet déjà – avec très peu de communication et sans inauguration – de composter une demi-tonne de déchets organiques par trimestre !

Avec la nécessité de mettre en place une filière spécifique pour les déchets organiques d’ici fin 2023, l’enjeu majeur des années à venir sera de proposer un nombre croissant de sites de compostage de quartier sur le territoire, de garantir leur bon fonctionnement, et d’animer un réseau de référents pour communiquer auprès des habitants !