Réemploi de calages – des entreprises jouent le jeu !

Par défaut

L’économie circulaire et le réemploi sont des évidences pour Vert&Co en matière de transition écologique.

Quand fin 2017 Cathy nous a parlé de récupérer les calages reçus dans les colis de livraison de particuliers pour les réutiliser dans les box de son entreprise Vercors Touch, Vert&co a dit banco ! Les calages donnés à Vert&co viennent compléter ceux récupérés directement par Vercors Touch auprès de son réseau.

Mais les gros volumes se situent chez les professionnels… alors on s’y colle !

Vert&co a trouvé deux entreprises des 4 montagnes volontaires pour expérimenter la boucle de réemploi: la pharmacie Rolland à Villard de Lans met de coté les calages et cartons reçus ; et le Laboratoire DEVA, dont le site logistique est aux Geymonds, les récupère toutes les semaines pour faire leurs expéditions de produits. la suite…

Maîtresse, c’est quoi du compost ?

Par défaut

Une après-midi d’ateliers Grand Parcours de l’Eau pour les enfants prévue dans le cadre de la Semaine des Alternatives aux Pesticides sur le territoire des 4 Montagnes ? On ne pouvait pas laisser passer l’occasion de parler de Compost… surtout avec le beau composteur collectif de la CCMV à deux pas !

Alors me voilà ce vendredi 30 mars à expliquer à nos petits loulous (CM2 et CP de Villard de Lans et de Lans en Vercors) le cycle naturel des plantes qui – grâce à nos amis les vers de terre entre autres – transforme en humus la matière organique tombée au sol.

Quel est l’intérêt de l’humus ? C’est quoi de la matière organique ? Pourquoi vouloir recréer ce cycle naturel dans un composteur ? Est-ce que ça sent mauvais ? Est-ce que je peux toucher les vers de terre ? Est-ce que je dois tasser ou au contraire aérer ? Où est-ce qu’on trouve du broyat ? Autant de questions qu’ils ont pu poser et se poser par petits groupes. la suite…

Semaine pour les Alternatives aux Pesticides en Vercors – du 21 au 30 mars 2018

Par défaut

Retrouvez-nous vendredi 30 mars à la Communauté de communes du massif du Vercors lors du “Grand Parcours sur l’eau” organisé par l’AMAP Vert de terre à partir de 18H pour tout public. Nous proposerons un atelier gratuit pour faire une crème pour le visage fait maison.

Semaine pour les Alternatives aux Pesticides en Vercors, qésako ??

A nouveau cette année, un collectif d’associations, de citoyens, d’établissements scolaires et de collectivités locales se mobilisent dans les Quatre Montagnes pour proposer des temps de rencontres, de projections et d’ateliers dans le cadre de la semaine nationale pour les alternatives aux pesticides. La production d’une alimentation de qualité, respectueuse des Hommes et de l’environnement, sera au centre des propositions et un focus spécial sera proposé sur les questions liées à l’eau. La semaine pour les alternatives aux pesticides fait la part belle aux échanges, aux expériences et aux découvertes à destination des jeunes dans le cadre scolaire et hors scolaire, mais aussi au moins jeunes ! Elle peut avoir lieu grâce à l’énergie de nombreux bénévoles engagés et aux structures associatives et institutionnelles locales qui en assurent la coordination et qui en sont partie prenante.

Télécharger le programme

Les éco-cups sont-elles écologiques… ?

Par défaut

Les éco-cups, vous connaissez, n’est-ce pas ? Ce sont ces grands verres en plastique que l’on vous propose lors d’événements, pour boire un coup sans produire de déchet.

Lorsque vous buvez dans une éco-cup, vous ne buvez pas dans un gobelet plastique non biodégradable et non recyclable.
On vous dit : « le meilleur des déchets, c’est celui qui n’existe pas ».
Certes.
Une parole qui tombe sous le sceau du bon sens.
Mais, comme avec tous les raisonnements simples, il est souvent bon de se poser quelques questions simples.

D’abord, qui vous prouve que cette éco-cup ne fera pas un déchet… ?
On adoooorrre le Festival dans lequel on se l’est procuré. Ou le marché de Noël. Ou la compétition sportive. Alors, on garde l’éco-cup personnalisée en souvenir. On la range dans un placard. On la collectionne.
Au pire, cette éco-cup n’aura servi qu’une seule fois ; au mieux, vous la ressortirez, à l’occasion.
Et au prochain rangement de printemps, longtemps après le festival : vous la mettrez à la poubelle. Même si ce n’est pas un emballage, vous espérez qu’elle partira dans le recyclage.
Alors, une éco-cup qui ne sert que quelques fois avant d’être jetée, c’est écologique ?
Non. la suite…

Economie circulaire – Ne jetez plus les calages reçus dans vos cartons d’achats !

Par défaut

Particules de mousse, Papier bulle, Papier froissé, Frisure de carton ou de bois,…

Nos achats – notamment via Internet – génèrent ces “calages” qui entourent et protègent nos articles dans le carton d’envoi.
En les jetant à la poubelle, ils vont parcourir des kilomètres pour ensuite être incinérés !

Alors, pour prolonger la vie des ces matériaux, réduire leur transport, et mobiliser les acteurs locaux sur ces questions environnementales, Vert&Co lance une expérimentation de réutilisation locale de ces calages par les entreprises du Vercors.

A ce stade il s’agit de récupérer les calages de particuliers qui seront réutilisés dans les box de la toute nouvelle boutique en ligne « Vercors Touch » https://vercorstouch.com.
Vive l’économie circulaire!

Alors dès maintenant, mettez-les de côté et lorsque vous avez rempli un ou deux cartons contactez-nous : contact@verteco.org

Compostez avec Vert&Co, on vous guide !

Par défaut

Le savez-vous… ?

Un tiers (1/3) des déchets de notre territoire du Vercors est biodégradable !

Ça fait beaucoup.

Or la majeure partie de ces déchets part encore à la poubelle…

Et savez-vous ce qu’ils deviennent ?

D’abord, ils sont transportés à 80 km de notre Vercors, dans des gros camions, le genre qui pollue et qu’il faut doubler quand on va au travail.

Ensuite, ils subissent un traitement spécial pour limiter leur toxicité (vu que ce qui est dégradable se dégrade, n’est ce pas, et que cette dégradation produit des bactéries qui pourraient empoisonner l’eau ou la terre). Ce traitement a un coût.

Enfin, ils sont enfouis, avec tout le reste : plastiques, barquettes, papiers d’alu, et autres déchets non biodégradables. On met tout ça dans un grand trou. Et on n’y pense plus. Cette opération aussi est chère.

Le coût total est visible sur nos factures d’ordures ménagères, mais aussi sur le réchauffement climatique : émissions carbone du transport, du traitement, et émissions de méthane (un puissant gaz à effet de serre) tout au long des opérations. Ajoutons au tableau la pollution durable de la zone d’enfouissement.

Bref, c’est pas joli joli, tout ça. la suite…