Les bienfaits de la méditation en confinement

Par défaut

Se poser en tailleur ou sur une chaise, s’allonger tranquillement dans de l’herbe à regarder le ciel, ou le plafond de son appart.

La méditation est un retour à soi, plus que se poser, c’est se poser à nouveau, se reposer. 

Dans une vie en mouvement, même en confinement, entre les enfants, le conjoint(e), le télétravail et les apéro-skype, l’esprit à besoin de se reposer, à des moments de la journée propre à chacun. C’est un moment à soi, à son souffle, au rythme de la vie naturelle, et c’est l’esprit plus clair et apaisé qu’on retourne à son quotidien. 

La méditation dans ce moment de confinement permet de ranger l’esprit, de laisser les idées dans un coin de la tête sans qu’on y prenne part. Le principe est de laisser être ce qui se passe à l’intérieur, sans contrôler, sans jugement, laisser aller la respiration comme elle est.

La méditation détourne l’attention de sujets stressants, elle permet de se détendre et d’appliquer la conscience au corps. D’un point de vue scientifique, elle active le système nerveux parasympathique, qui va favoriser l’activation de certaines régions du cerveau régissant l’humeur ; de diminuer une hormone liée au stress (cortisol) ; de renforcer le système immunitaire ; d’améliorer l’insomnie, l’anxiété, la phobie et les troubles de comportement alimentaire. Tout cela grâce à un retour au corps, en laissant le mental de côté. La pratique méditative permet d’écouter son corps, d’être dans l’instant présent et écouter et prendre en compte son intuition et ses ressentis profonds. Par la méditation on devient plus conscient de soi, de l’instant présent. Les idées s’éclaircissent au fur et mesure de la pratique, et ainsi on peut dans la vie quotidienne s’appliquer à ses ressentis pour être en accord avec ses profondes aspirations. Etre sincère avec soi-même, sans peurs du jugement des autres et de soi.

Nous sommes sur terre afin d’Être soi-même, d’être comme on le sent avec qui on le sent. 

Être et faire ce pourquoi on est (ou ce pourquoi on naît), et non faire pour être, là est tout la différence. Chacun EST unique, et chacun a à apporter au monde de ce qu’il est. 

En pratique : 

1. Respirez de telle sorte que l’inspiration et l’expiration aient la même durée. Par exemple, inspirez sur 3 ou 5 secondes, et expirez sur la même durée.
2. Imaginez, sentez que vous inspirez par la zone du cœur.
3. Tout en inspirant par le cœur, songez à une émotion agréable et sincère telles que la bienveillance, la gratitude ou l’amour, au début pour vous aider, pensez à un événement heureux, et ressentez le bienfait qu’il vous apporte. Ressentez la traverser votre cœur avec la respiration. Elle se diffuse dans tout votre être.

Essayer cette méthode pendant 1 minute ou plus et constatez ensuite comment vous vous sentez.

Pour en savoir + www.vers-le-corps.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *