Composteurs rencontrent Jardiniers…

Par défaut

Un petit mot sur le stand que nous avons tenu le 26 mai aux Geymonds à la jardinerie pour sensibiliser au compost et répondre aux questions sur cette pratique de réduction de nos ordures ménagères qui tient presque de la magie ! Ah non, c’est juste totalement naturel 🙂

En cette journée ensoleillée mais très ventée, pas mal de monde préparant leur jardinage… Bonne nouvelle, plus de la moitié de personnes rencontrées compostent déjà – en tas ou en composteur peu importe, l’essentiel étant de composter.  A ceux-là nous avons prodigué quelques conseils bien utiles selon leur usage de leur compost (engrais de jardin ou aucun usage du tout).

D’autres se sont montrés très intéressés par cette pratique simple, efficace, peu coûteuse, et naturelle. L’occasion de rappeler comment commander un composteur de la CCMV (à pré-commander sur leur site ici).

Et un grand merci à ceux qui se sont arrêté à notre stand, qui ont partagé eux aussi leur savoir, et pour certains d’avoir adhéré à Vert&co !!

Maîtresse, c’est quoi du compost ?

Par défaut

Une après-midi d’ateliers Grand Parcours de l’Eau pour les enfants prévue dans le cadre de la Semaine des Alternatives aux Pesticides sur le territoire des 4 Montagnes ? On ne pouvait pas laisser passer l’occasion de parler de Compost… surtout avec le beau composteur collectif de la CCMV à deux pas !

Alors me voilà ce vendredi 30 mars à expliquer à nos petits loulous (CM2 et CP de Villard de Lans et de Lans en Vercors) le cycle naturel des plantes qui – grâce à nos amis les vers de terre entre autres – transforme en humus la matière organique tombée au sol.

Quel est l’intérêt de l’humus ? C’est quoi de la matière organique ? Pourquoi vouloir recréer ce cycle naturel dans un composteur ? Est-ce que ça sent mauvais ? Est-ce que je peux toucher les vers de terre ? Est-ce que je dois tasser ou au contraire aérer ? Où est-ce qu’on trouve du broyat ? Autant de questions qu’ils ont pu poser et se poser par petits groupes. la suite…

Compostez avec Vert&Co, on vous guide !

Par défaut

Le savez-vous… ?

Un tiers (1/3) des déchets de notre territoire du Vercors est biodégradable !

Ça fait beaucoup.

Or la majeure partie de ces déchets part encore à la poubelle…

Et savez-vous ce qu’ils deviennent ?

D’abord, ils sont transportés à 80 km de notre Vercors, dans des gros camions, le genre qui pollue et qu’il faut doubler quand on va au travail.

Ensuite, ils subissent un traitement spécial pour limiter leur toxicité (vu que ce qui est dégradable se dégrade, n’est ce pas, et que cette dégradation produit des bactéries qui pourraient empoisonner l’eau ou la terre). Ce traitement a un coût.

Enfin, ils sont enfouis, avec tout le reste : plastiques, barquettes, papiers d’alu, et autres déchets non biodégradables. On met tout ça dans un grand trou. Et on n’y pense plus. Cette opération aussi est chère.

Le coût total est visible sur nos factures d’ordures ménagères, mais aussi sur le réchauffement climatique : émissions carbone du transport, du traitement, et émissions de méthane (un puissant gaz à effet de serre) tout au long des opérations. Ajoutons au tableau la pollution durable de la zone d’enfouissement.

Bref, c’est pas joli joli, tout ça. la suite…